Home / Newsroom / Sebastian Coe défend les autorisations d’usage à des fins thérapeutiques

Sebastian Coe défend les autorisations d’usage à des fins thérapeutiques

Après les attaques répétées du groupe de hackers russes « Tsar Team (APT28) » à l’encontre de l’Agence Mondiale Antidopage (AMA), qui ont mené à la publication de données médicales de plusieurs athlètes, le président de la Fédération internationale d’athlétisme (IAAF) Sebastian Coe est monté au créneau.

Accusés de dopage par le collectif russe pour leur recours à certains produits interdits, il est apparu que les athlètes concernés (Serena et Venus Williams, Chris Froome, Bradley Wiggins, Simone Biles, …) s’étaient vu accordés une Autorisation d’Usage à des fins Thérapeutiques (AUT). Sebastian Coe, lui même sujet à des problèmes d’asthme durant sa carrière, a rappelé que les athlètes bénéficient « au même secret médical » que tout le monde.

Par rapport à la possibilité d’éventuelles fraudes vis à vis de ce système, Sebastian Coe insiste sur le fait que le système mis en place est très approfondi, et que les fédérations ainsi que l’AMA s’attèlent à appliquer une vigilance permanente là où il y a pu avoir des zones grises dans le passé.

Il a enfin expliqué que les AUT ne sont pas données par un médecin généraliste mais par un jury important, et que la possibilité de traitements alternatifs sans recours à des substances interdites est explorée avant la délivrance de ces autorisations.

A propos Blog Thierry Granturco

Vous devriez également lire

ASNL : Une nouvelle équipe française sous pavillon chinois ?

L’Est Républicain révèle que l’AS Nancy Lorraine est en passe de passer sous pavillon chinois. Des …