Home / Sports et business / Pas facile de licencier un stagiaire-pro : la condamnation de l’AJ Auxerre

Pas facile de licencier un stagiaire-pro : la condamnation de l’AJ Auxerre

L’AJ Auxerre (AJA) a longtemps abrité le meilleur centre de formation de France.

C’est cette réussite dans la formation de jeunes joueurs de football qui explique que l’AJA ait pu donner naissance à un club capable d’évoluer en Ligue 1, de jouer les plus grandes compétitions européennes et d’être très active sur le marché des transferts, en vendant régulièrement des joueurs de classe mondiale à de grands clubs français et européens.

Même si son influence a décliné, l’AJA est encore classée à une très honorable 6ème place au dernier classement des centres de formation, derrière l’Olympique Lyonnais, le PSG, Toulouse FC, les Girondins de Bordeaux et l’AS Monaco, tous clubs de Ligue 1… Alors que l’AJA évolue désormais en Ligue 2.

Dit autrement, la formation constitue l’ADN de l’AJ Auxerre.

Et pourtant…

Licenciement abusif d’un jeune joueur

L’AJA connaît depuis peu des problèmes disciplinaires et juridiques avec ses stagiaires. Ce qui est nouveau dans l’Yonne.

Le club vient, en effet, de se faire condamner par la Cour d’Appel de Paris pour avoir illégalement licencié le jeune Samy Z. un stagiaire, signé en 2013, qui avait été licencié pour faute lourde, en application du règlement intérieur du club, après qu’une arme ait été découverte dans son armoire, lors du nettoyage de sa chambre.

Le joueur a riposté en portant son licenciement devant le Conseil des Prud’hommes d’Auxerre, qui a rejeté ses arguments dans un jugement en date du du 3 décembre 2015. La faute lourde a été requalifiée en faute grave, mais le bien-fondé du licenciement n’a pas été discuté.

Samy Z. a fait appel. Et il a bien fait, puisque la Cour d’Appel de Paris… lui a donné raison ! Elle a considéré que la découverte de l’arme s’était faite en violation des dispositions du règlement intérieur du club relatives à la protection de la vie privée.

Des dispositions qui stipulent que l’armoire d’un résident du centre de formation ne peut être ouverte qu’en sa présence ou, s’il est absent, qu’en présence de deux témoins.
Des dispositions qui n’ont pas été respectées, ce qui a entraîné un rejet du bien fondé du licenciement sur la base de l’article L 1243-1 du Code du travail, et une condamnation à verser 18 000 euros à Samy Z., ainsi que des dommages et intérêts.

Auxerre est descendu de Ligue 1 en Ligue 2 en 2013. Ses équipes de jeunes ne brillent plus comme elles brillaient autrefois Et ses jeunes stagiaires semblent dorénavant prendre l’expression « faire leurs armes » très au pied de la lettre.

L’avenir dira si le recrutement – annoncé – de Jean-Pierre Papin, 53 ans, comme recruteur et « ambassadeur » du club peut procurer au club la « deuxième jeunesse » dont il a besoin. Souhaitons-le.

A propos Thierry Granturco

Thierry Granturco est avocat aux Barreaux de Paris et de Bruxelles, spécialiste de droit du sport. Il est actif dans le milieu du football professionnel depuis plus de 20 ans après avoir lui-même joué à haut niveau à l'Olympique Lyonnais (OL).

Vous devriez également lire

Portrait de Me Granturco dans le Pays d’Auge

Vous devriez également lireUn joueur dont l’équipe est rétrogradée peut-il être moins bien payé ?Me …