Home / Newsroom / Des hackers russes s’attaquent à l’Agence Mondiale Antidopage

Des hackers russes s’attaquent à l’Agence Mondiale Antidopage

Le groupe russe d’espionnage cybernétique Tsar Team (APT28) s’est attaqué au système de gestion et de localisation des sportifs pour la deuxième fois depuis début août. Cette fois, ce sont les données personnelles de quatre athlètes américaines qui ont été révélées. Les victimes de cet acte se nomment Venus et Serena Williams, Simone Biles et Elena Delle Donne.

Le groupe de hackers, également connu sous le nom de Fancy Bears, accuse ces athlètes de dopage. Ils ont ainsi révélé des « analyses anormales ». Celles-ci n’ont par ailleurs jamais été reconnues comme des contrôles antidopage positifs, suite aux « autorisations à usage unique » présentées par les différentes sportives en ce qui concerne les substances en question.

Olivier Niggli, directeur de l’AMA, déclare par voie de communiqué, que « Ces actes criminels (de ces pirates russes) compromettent grandement l’effort de la communauté mondiale antidopage de rétablir une relation de confiance avec la Russie ».

Les Fancy Bears, eux, semblent bien déterminés à continuer de faire parler d’eux. « Il s’agit juste de la face visible de l’iceberg […] Attendez pour voir très bientôt des preuves sensationnelles sur des athlètes ayant pris des substances dopantes. »

A propos Blog Thierry Granturco

Vous devriez également lire

Sebastian Coe défend les autorisations d’usage à des fins thérapeutiques

Après les attaques répétées du groupe de hackers russes « Tsar Team (APT28) » à l’encontre de …