Home / Sports et business / Coupe du Monde 2022: le Japon pourrait remplacer le Qatar

Coupe du Monde 2022: le Japon pourrait remplacer le Qatar

Le scandale de la corruption qui éclabousse la Fédération internationale de football (Fifa) pourrait remettre en cause l’attribution de la Coupe du Monde 2022 au Qatar.

Joseph Blatter et Vladimir Poutine
© SPUTNIK. ALEXEY NIKOLSKY
Poutine: les USA cherchent à empêcher la réélection de Blatter à la FIFA
Si l’enquête pour corruption qui a abouti à l’arrestation sept dirigeants de la Fifa débouche sur l’organisation d’un nouveau vote pour l’attribution du Championnat du monde 2022, le Japon pourrait remplacer le Qatar en tant que pays hôte, rapporte le quotidien japonais Sport Hochi.
« Si on décide de voter à nouveau, le Japon a de bonnes chances, surtout que le nouveau stade pour les Jeux olympiques 2020 sera déjà construit », a déclaré Kuniya Daini, président de la fédération japonaise de football cité par Sport Hochi.

Outre le Qatar, les Etats-Unis, l’Australie, la Corée du Sud et le Japon étaient également en lice pour obtenir le droit d’organiser la Coupe de 2022.
Thierry Granturco, avocat aux Barreaux de Paris et de Bruxelles et spécialiste du droit du sport, estime « que les règlements de la FIFA sont assez flous, ce cas de figure n’est pas prévu. Mais l’interprétation des règles de la FIFA peut parfaitement permettre de procéder à un nouveau vote. Juridiquement et pratiquement, c’est possible. »

Un coup de filet a été mené mercredi à Zurich, débouchant sure l’interpellation de plusieurs haut responsables de la Fifa. Le président de la Fifa Joseph Blatter ne figure pas parmi les responsables arrêtés.
Les accusations portent sur des faits de corruption présumée commis sur les vingt dernières années. Le FBI menait des enquêtes depuis 1991. Par la suite, la police suisse a lancé sa propre enquête concernant les élections des pays hôtes pour les Coupes du monde 2018 et 2022. Le scandale de corruption autour de ces élections avait éclaté en 2014, mais une enquête interne de la Fifa n’avait relevé aucune infraction.

[Lire la publication originale]

A propos Thierry Granturco

Thierry Granturco est avocat aux Barreaux de Paris et de Bruxelles, spécialiste de droit du sport. Il est actif dans le milieu du football professionnel depuis plus de 20 ans après avoir lui-même joué à haut niveau à l'Olympique Lyonnais (OL).

Vous devriez également lire

Me Granturco interviewé par Le Monde sur les sanctions contre les clubs du fait des agissements de leurs supporters

La commission de discipline de l’UEFA doit se réunir, jeudi 18 octobre, afin d’examiner les …