Thierry GranturcoAvocat à la Cour - Barreaux de Paris & de Bruxelles

Home / Sports et business / Brexit: Thierry Granturco dans l’Equipe « Rien ne changera à court terme »

Brexit: Thierry Granturco dans l’Equipe « Rien ne changera à court terme »

Thierry Granturco, avocat spécialisé dans le droit du sport, estime minimes les conséquences immédiates du Brexit.

Le vote du Brexit pourrait-il compliquer la venue des joueurs français en Premier League dès le début de la saison prochaine ?

Non. Une période de négociations va s’ouvrir entre le Royaume-Uni et l’union, et cette période durera au moins deux ans. C’est pourquoi rien ne changera à court terme pour les footballeurs européens, et donc français, qui veulent évoluer en Premier League.

 

Mais le jour où le Royaume-Uni va quitter l’Union européenne de manière effective, les transferts des joueurs français vers l’Angleterre seront plus complexes…
Ce n’est pas certain. Une fois que la Grande-Bretagne aura quitté l’UE, elle ne va pas rester isolée. Elle cherchera sa place et retournera sans doute au sein de l’AELE (Association européenne de libre-échange), qu’elle avait quittée en 1972. C’est une zone de libre-échange composée de pays hors de l’UE comme la Norvège, le Liechtenstein, la Suisse, regroupés au sein de l’espace économique européen (EEE), qui garantit la libre circulation des travailleurs, et donc des joueurs de football.

Mais on peut imaginer que la Fédération anglaise (FA) pourrait profiter de ces évolutions pour imposer des quotas limitant le nombre de joueurs étrangers en Premier League.

Certains vont sans doute s’engouffrer dans la brèche et relancer ce vieux débat qui oppose ceux qui veulent favoriser le développement économique de la Premier League et ceux qui souhaitent – et notamment au sein de la FA – qu’il y ait moins d’étrangers dans ce championnat parce qu’ils barrent l’accession de jeunes joueurs anglais au plus haut niveau. Les Anglais sont pragmatiques. Ils savent bien que le modèle économique de leur championnat est basé sur la capacité à attirer les meilleurs talents européens. Ils se tireraient une balle dans le pied… Et puis, dans les juteux contrats télé de la Premier League, il y a désormais des sommes très importantes (*) consacrées au développement du grassroots football (le football d’en bas), qui servent notamment à favoriser la formation des jeunes Anglais. Avec ce système, la Premier League s’est acheté une forme de tranquillité vis-à-vis de la FA.

(*) À partir de 2016-2017, la Premier League va reverser chaque saison 112 millions de livres (137 M€) au football amateur anglais.

 

A propos Thierry Granturco

Thierry Granturco est avocat aux Barreaux de Paris et de Bruxelles, spécialiste de droit du sport. Il est actif dans le milieu du football professionnel depuis plus de 20 ans après avoir lui-même joué à haut niveau à l'Olympique Lyonnais (OL).

Vous devriez également lire

Me Granturco interviewé sur la légalité du Fair Play Financier

Bruxelles – Coup de tonnerre ou coup d’épée dans l’eau ? La justice belge doit …